Approche Systémique pour les Plans Climat-Énergie Territoriaux
Mise en perspective 2050

Le projet

Contexte et objectifs

Les lois Grenelle (I, II) ont poussé sur le devant de la scène les stratégies énergie-climat des collectivités territoriales. Les initiatives locales se multiplient, avec une très grande richesse de contenus et de mode d’intervention. Un grand nombre de pistes explorées par les collectivités correspondent à des actions très opérationnelles, entièrement inscrites au sein de politiques sectorielles : le développement des projets de production d’énergies renouvelables et de récupération, le développement de réseaux de transports collectifs, les programmes de réhabilitation thermique, etc.

Mais des programmes qui se limiteraient à des « catalogues d’actions ciblées » peuvent conduire à moyen ou long terme à des incohérences contre-productives, ou à une sous-optimisation des fonds publics, en termes d’impact énergie-climat par rapport aux efforts engagés.

Beaucoup de collectivités y voient un défi, face à la complexité du fonctionnement urbain, à la diversité des parties prenantes, et au mode d’organisation des services territoriaux.

Comment dépasser ce constat et réconcilier développement urbain et transition énergétique ?


Démarche adoptée par le projet

L’hypothèse centrale du projet ASPECT-2050 est qu’une meilleure connaissance des interactions urbaines permettra de dégager des marges de manœuvre à moyen et long terme sur les trajectoires des territoires et donc sur leurs émissions de GES.

Les travaux menés ont permis d’identifier trois principales interactions impactant fortement les consommations d’énergie et les émissions de GES à l’échelle urbaine :

  • Formes urbaine, mobilité et marché du foncier ;
  • Formes urbaines et production locale d’énergie ;
  • Modes de vie et comportements des résidents.

Sur cette base, un ensemble hiérarchisé et cohérent d’indicateurs et d’actions est proposé, allant des actions élémentaires à une politique globale de limitation des émissions de GES, en passant par des politiques sectorielles.

L’apport de la modélisation numérique à la compréhension du système urbain a en outre été analysé de même que la possibilité d’un couplage entre un modèle bottom up system dynamics, un modèle de mobilité et un modèle d’usage des sols.

L’ensemble des avancées méthodologiques associées à ces travaux ont été synthétisées sous la forme d’un guide technique, destiné aux collectivités et aux ingénieries, téléchargeable sur ce site.

Tous droits réservés à Aspect2050™